10 astuces pour prendre son pied au tricot

astuces pour débuter au tricot

Le tricot n’est pas ringard du tout. C’est même super in. Il n’y a qu’à voir le nombre de sites internet dédiés. Alors qu’attendez-vous pour vous y (re)mettre ?!

Ah bah oui, vous attendez mes petits conseils !

IMG_3208

Par expérience, voilà les 10 trucs à ne pas louper pour passer un bon moment avec ses aiguilles et sa pelote :

1- Le choix des aiguilles

Les aiguilles en bois ou en plastique sont plus faciles à utiliser que les aiguilles en métal. En effet, ces dernières glissent plus, ce qui augmente le risque de perdre des mailles. Commencer votre premier ouvrage avec des aiguilles de taille moyenne : ni trop grosses, ni trop fines. Taille 4 ou 5 c’est bien.

2- Le choix de la pelote

Pour mon premier tricot, mon mari-chéri m’avait offert des pelotes multi-couleurs. Le gros avantage c’est que l’on ne voit pas les inévitables erreurs du tricoteur débutant. Le résultat final est donc joli malgré d’éventuels cafouillages … Mais vous pourrez donner votre avis puisque j’ai eu l’honnêteté de publier mon premier ouvrage à la fin de cet article !

3- Le choix du point

En général, on commence par apprendre le point mousse parce que c’est le point de base. Si on ne sait pas faire ce point, on n’ira pas loin (c’est un peu comme vouloir courir sans avoir appris à marcher avant … ok merci pour cet aparté sans intérêt!). Le point mousse implique simplement de monter les mailles en rang endroit tout le long de l’ouvrage.

4- Le choix du modèle

Mon premier ouvrage était une couverture pour enfant (voir la photo à la fin de l’article). On peut aussi tricoter une écharpe. L’avantage de ces deux modèles : on répète toujours le même point et les rangs comportent tous le même nombre de mailles. L’inconvénient : on répète toujours le même point et les rangs comportent tous le même nombre de mailles (!) … Ça peut donc paraître lassant. Mais passez à l’astuce suivante pour comprendre que cette apparente monotonie est salvatrice !

5- L’amour de la répétition

Au début, on est tenté de se lasser du tricot à cause de la répétition du  même geste. Au contraire, cette répétition est une super opportunité car elle rend le tricot accessible à tout le monde, même ceux qui ont toujours le sentiment d’avoir deux mains gauches en matière de loisir créatif ! A force de répétition, on se perfectionne. En plus, la répétition permet de faire autre chose en même temps : téléphoner, bouquiner, regarder un film, facebooker, parcourir mon blog, et moultes activités passionnantes. Finalement, le tricot va décupler votre temps !

6- Le retour aux racines

Si vous avez la chance d’avoir encore votre mère ou grand-mère, demandez-lui des conseils. Ce sont généralement des générations qui ont appris et pratiqué le tricot à un moment ou un autre. Même si leur expérience est lointaine, ça sera toujours un beau moment partagé. C’est comme ça que j’ai démarré le tricot il y a quelques années. J’en garde un souvenir formidable : un vrai temps d’échange et de partage comme on en a peu !

7- Le tricot : un monde solidaire

Je disais au début de l’article que le tricot n’est pas ringard. Il n’y a qu’à voir le nombre de groupes de tricoteuses sur Facebook et de chaines Youtube dédiés à ce loisir créatif. Le tricot est très à la mode ! Et ces groupes sont très utiles pour demander conseil lorsque on apprend un nouveau point, lorsqu’on ne comprend pas une explication, etc … Je vous encourage aussi à demander conseil dans les boutiques spécialisées (Phildar, La Droguerie, Une maille à l’endroit à Paris, Les Fils de Tine à Paris 15e, …) : en général les vendeuses sont assez passionnées et conseillent avec plaisir.

8- Le blog de Mam’Yveline

Je vous conseille aussi d’aller faire un tour sur le blog de Mam’Yveline. Il m’a beaucoup aidé au début car les explications sont claires et pédagogiques. Ce qui donne de très bonnes bases. Sachez cependant que les tutoriels proposés sont exclusivement des modèles d’enfant. Au moins, ce sont des articles rapides à réaliser. Pour aller voir ce blog, cliquez ici.

9- Les cours de tricot

N’ayez aucun complexe à prendre un ou plusieurs cours de tricot ! Si le cours est collectif, vous rencontrerez d’autres tricoteuses (les tricoteuses sont toujours des gens sympas !) et papoterez de tout et de rien. Bref, vous passerez un bon moment tout en apprenant un tas de choses utiles. A Paris, je vous conseille l’Atelier Rrose Sélavy ou les boutiques Une maille à l’endroit. Je ne prends pas le risque de vous en conseiller d’autres parce que je n’ai expérimenté que ces deux adresses. Elles sont tops ! Comptez une vingtaine d’euros pour 2h de cours.

10- Me demander conseil

Je serai ravie de vous donner des conseils. Vous pouvez me contacter par email : lescadeauxdesouricette@gmail.com.

IMG_3067
Mon premier ouvrage : une couverture pour enfant dans les tons bleus

Cet article vous a donné envie de vous y (re)mettre ? Donnez-moi vos impressions en laissant un petit commentaire !

A très vite

Souricette ♥

astuces pour débuter au tricot

4 comments

  1. Je crois que c’est le blog que j’attendais ! Vos explications sont claires, les articles ludiques et les tutos très accessible pour la tricoteuse novice ( mais néanmoins passionée) que je suis !
    J’ai mis en favoris 2-3 créations que je vais tenter au plus vite. Maintenant je n’ai qu’une envie : Racheter de nouvelles pelotes de laine. ( Ouiii je sais, j’en ai déja 1000 mais elles ne sont pas adaptées à mon nouvel élan !)

    Merci !

    1. Quel enthousiasme !! Un immense merci d’avoir pris le temps de me partager cette bonne nouvelle de la reprise du tricot 🙂
      N’hésitez pas à revenir vers moi si vous voulez des précisions sur un tutoriel. Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *