Créatrices enchantées #2

Je suis ravie de vous retrouver sur le blog ! Ces derniers jours, j’ai été faible et lâche (c’est un échec comme dirait l’autre) : j’ai passé plus de temps à vous montrer des petites choses sur Facebook et Instagram qu’à étaler ma prose ici. Pardooooon. C’est sûr que les réseaux sociaux sont un espace d’échange plus rapide, l’interaction y est plus grande mais je n’oublie pas que Souricette la bloggeuse se doit aussi de rester fidèle à chacune d’entre vous, mes lectrices chéries !

***

Pour revenir en grande pompe après ces quelques jours d’absence, j’ai la joie immense de vous présenter une créatrice-tricoteuse-bloggeuse  à la fois douée et généreuse : Stella du blog Mes petites (ré)créations. Stella a quand même 2 ans de blog à son actif, publiés plus de 200 articles, réalisé un nombre indénombrable (c’est vous dire !) de tricots ; elle est aussi à la tête de défis créatifs autour du tricot et autres créations autour du fil (crochet, couture). L’un de ces défis consiste à tricoter des vêtements pour les grands prématurés. Grâce à l’audience de son blog, Stella permet donc à de nombreux bébés de bénéficier de vêtements jolis, chauds et adaptés à leur situation. Alors face à cette mobilisation, je dis chapeau l’artiste !

J’ai la joie de lui laisser la parole, à la veille de la journée mondiale du tricot. J’espère que, comme elle et moi (et tout plein d’autres fofolles à travers le monde l’univers), vous allez (re)découvrir les merveilles du tricot. Vive la créativité et vive le tricot !

Souricette : Comment as-tu appris à tricoter ? Te souviens-tu de ton premier ouvrage ?
Stella : J’ai un souvenir très clair de ma première expérience tricot. Je devais avoir 9 ou 10 ans, et je rêvais de pouvoir réaliser de la layette pour mes poupons (je feuilletais souvent un catalogue tricot layette que maman avait conservé pour la préparation de la naissance de mon petit frère). Mais ma maman ne savait pas trop comment m’apprendre à tenir les aiguilles, monter les mailles, etc. Elle me disait toujours que j’étais trop petite, ce qui m’agaçait.
Contre toute attente, devant mon insistance, c’est mon père qui m’a appris. Oui, c’est original ! J’ai découvert de cette façon que mon père savait tricoter des chaussons. Il avait appris en regardant ma mère faire et ça l’amusait. Le mieux, c’est que quelques années après il avait gardé en mémoire la technique de montage simple des mailles, et la constitution du point mousse. En quelques minutes j’avais compris le truc, et armée d’un catalogue je réalisais mes premiers chaussons. Un chouette souvenir.
Souricette : Quelles sont tes petites astuces ? Les tuyaux à indiquer aux tricoteuses en herbe pour les encourager à persévérer ?
Stella : Mes petites astuces :
– la réalisation du fameux échantillon me paraît indispensable pour un bon tricot, savoir combien de mailles et de rangs vous devez tricotez pour une dimension précise. Il permet d’adapter le tricot à la taille que vous souhaitez ou de tester un autre fil que celui préconisé. L’échantillon permet de savoir également si vous devrez adapter le patron à votre façon de tricoter : si l’échantillon est plus petit que celui donné sur la bandelette, c’est que vous tricotée trop serré, s’il est plus grand c’est que vous tricoter trop lâche. La solution est de changer d’aiguilles : pour un échantillon trop petit utiliser des aiguilles plus grosses et pour un échantillon trop grand utiliser des aiguilles plus fines. Si l’écart n’est pas trop important (1 cm) prenez des aiguilles une demi taille en dessus ou en dessous.
– faire un croquis permet également d’ajuster son modèle, de le modifier à son goût.
Pour les tricoteuses en herbe :
Le tricot est vraiment à la portée de tout le monde, et de tous les âges ! Il suffit d’essayer et de voir si ça plaît. Il faut surtout oser, comme pour tout. Ne pas avoir peur de recommencer car la laine supporte en générale assez bien le détricotage.
Lorsque l’on débute en tricot, je pense qu’il y a des préceptes qui permettent d’obtenir plus facilement de beaux résultats :
– s’armer d’un bon livre pour débutantes : rien ne remplace la facilité de manipulation d’un livre.
– choisir des ouvrages simples et rapides à réaliser : snood, écharpe, pourquoi pas de la layette pour débutantes;
– avant de commencer, ne pas hésiter à lire le patron (cela évite les mauvaises surprises), et le relire plusieurs fois pour bien s’en imprégner et chercher éventuellement des compléments d’informations techniques sur la toile ou ailleurs…
– utiliser les points de base (mousse, jersey).
– commencer avec de grosses aiguilles droites (n° 4 ou 5) et de la laine adéquate : c’est plus simple au niveau de l’acquisition de la dextérité qu’avec une laine et des aiguilles fines.
Ce sont des astuces qui permettent d’apprendre progressivement, tout en ayant la satisfaction de réaliser rapidement des pièces qui ont de l’allure, ce qui est rassurant, valorisant, et motivant.
En acquérant de l’assurance, on peut alors tenter de passer à des points fantaisie et dentelle, puis se lancer dans des ouvrages un peu plus complexes, et utiliser un fil et des aiguilles plus fines.
Aujourd’hui on trouve de chouettes pas à pas vidéos, par exemple sur le site Drops Design (liens vers les vidéos : https://www.garnstudio.com/video.php?lang=fr). Le visuel permet de bien comprendre l’emplacement des mains, les mouvements du fil et des aiguilles.
Vous pouvez également trouver tout plein de conseils pour débuter et de modèles simples en visitant L’atelier de Mam’Yveline : par ici http://mamilinetricote.canalblog.com/archives/e___debuter_au_tricot/index.html et par là en faisant quelques exercices pratiques : http://mamilinetricote.canalblog.com/archives/d___exercices_facultatifs_/index.html
Souricette : Tu préfères le tricot-déco ou le tricot-dressing ?!
Stella : Les 2 ! Mais je crois que j’ai plus souvent tricoté dressing que déco ; pour les objets, je préfère le crochet au tricot. Cependant, concernant le tricot dressing, si j’arrive à tricoter pour les autres j’ai du mal à m’y mettre pour moi (outre les châles). Je ne sais pourquoi !
Souricette : As-tu des sources d’inspiration que tu souhaiterais partager avec nous ?
Stella :  – Pinterest, une vraie mine d’or !
– La malle ô trésor de Sylvie met à disposition des tas de modèles vintage. J’adore ! (lien : http://lamalleotresordesylvie2.eklablog.com/merci-a113094162).
– Les catalogues tricot, of ourse ! Bien pratique pour découvrir les tendance du moment !
– Sinon, la plupart des blogs tricot que je suis régulièrement m’inspire à un moment ou un autre. Soit je découvre un modèle qui me plaît, soit une idée ou une astuce intéressante, etc. (mais afin de ne pas faire de jalouses, je ne vais pas faire de sélection).
(ok c’est du crochet, mais tellement chou !! Voilà du crochet à croquer !)
Souricette : Quelle est ta réalisation dont tu es la plus fière ? 
Stella : Ma réalisation dont je suis la plus fière est une création. Une combinaison réalisée en point andalou double pour les prématurés (lien : https://mespetitesrecreations.wordpress.com/2016/04/19/grenouillere-pour-premature-le-tuto-est-en-ligne/). Il existe peu d’exemples de combinaisons pour prématurés, et la conception de ce modèle m’a demandée pas mal de temps. Je voulais une pièce qui se tricote en 1 seul morceau et qui puisse être totalement ouvrable pour faciliter habillage/déshabillage et manipulation du bébé. J’en suis donc assez fière, d’autant que le tricot pour prématurés est une cause bénévole qui me tient à cœur.
grenouillere4
Souricette : Quel est le lieu le plus improbable où tu as dégainé les aiguilles ?!
Stella : Je suis assez classique. Je tricote habituellement bien calée dans mon canapé, ou éventuellement lors de longs trajets en voiture. Il m’est arrivée de tricoter dans une chambre d’hôtel. Mais rien d’insolite en fait. Tricoter est un moment pendant lequel je peux me ressourcer et me détendre, me reconnecter avec moi-même ;  j’ai donc besoin d’isolement et d’un calme relatif.
Un immense merci Stella d’avoir répondu à mes questions. Ton enthousiasme est très motivant, tout comme tes projets de défis à retrouver ici et .
***
Les indécises du tricot, vous voilà motivées pour dégainer les aiguilles ?!
***
des bises
Souricette ♥
〈〈〈 Et si besoin, vous pouvez vous mettre à jour de cette série d’interview en découvrant Sophie, couturière aux doigts de fée. 〉〉〉
Les photos de cet article sont toutes issues du blog de Stella
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

  1. Superbe partage sur le thème d’une créatrice enchantée, je n’ai pas appris grand chose de plus car je la suis depuis quelques temps … mais je ne savais pas qu’elle avait appris avec son papa … un joli souvenir partagé.
    Merci Souricette d’avoir mis à l’honneur Stella pour son travail et son action en faveur des prémas.
    Au plaisir de te lire,
    Thali

  2. Merci infiniment Claire pour ton interview ! Je suis très touchée et émue par ton introduction.
    Et merci pour la mise en lumière des défis solidaires qui me tiennent à cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *